La Direction de la Sécurité Sociale (DSS) donne raison à l’Union Fédérale des Retraités (UFR)

Des retraités de la Fédération FO Énergie et Mines ont attiré notre attention sur une diminution du montant brut de leur retraite sur le paiement de septembre 2020.L’explication donnée par la CNIEG avait de quoi surprendre ; en effet, nous avons appris que le 1/12e du forfait Avantage en Nature Énergie (ANE) avait été ajouté au montant brut des pensions pour déterminer le taux de revalorisation des pensions.

Avec cet ajout, environ 6000 pensions ont dépassé le seuil de 2000 euros brut donc la caisse a appliqué le taux de 0,3 % de revalorisation (qui correspond à une pension supérieure à 2000 euros brut) conformément à la Loi de Financement de la Sécurité sociale 2020 appliquée au 1er janvier 2020. Ce changement de taux est donc à l’origine de la baisse des pensions.

En relisant le texte de cette loi et après avoir été conforté de notre analyse par son juriste, FO Énergie et Mines a fait part de son désaccord sur cette modification du taux de revalorisation au Directeur de la CNIEG par un courrier daté du 17 septembre en sollicitant une réponse étayée et réglementaire.

Nous venons d’apprendre, par l’intermédiaire de nos Administrateurs qui ont siégé au CA de la CNIEG du 1er octobre 2020, que la Direction de la Sécurité Sociale (DSS) donne raison à FO Énergie et Mines.

Retrouvez ci-joint le communiqué et la lettre envoyée au directeur de la CNIEG.

Le Secteur Pensionnés


2020 10 05 - [Pensionnés] Force Ouvrière lanceur d’alerte + Lettre au directeur de la CNIEG.pdf 2020 10 05 - [Pensionnés] Force Ouvrière lanceur d’alerte + Lettre au directeur de la CNIEG