Le gouvernement a revalorisé les pensions au 1er janvier 2020.

Elle devait être effective le 1er mai, elle est maintenant été annoncée pour le 1er octobre.

Cette mesure doit être appliquée, elle ne coûte pas cher, car peu de personnes sont concernées et les augmentations sont faibles. Tenir les engagements représente un symbole et non un coût important. Mais ces petites sommes s’avèrent indispensables pour les retraité-es concernés.

Nous avons malheureusement l’habitude des promesses non tenues, le candidat Macron s’est fait élire en s’engageant, en 2017, « avec moi, le pouvoir d’achat des retraités sera préservé ». C’est le premier Président qui a baissé les pensions avec deux mesures complémentaires, le gel des pensions et l’augmentation de 20 % de l’impôt CSG.

En 10 ans, la pension nette a diminué de 0,47 % chaque année.

Cette réduction de pouvoir d’achat ne peut que s’accélérer, la pension brute moyenne des nouveaux retraité-es a reculé de 3,9 % en euros constants en un an !

La diminution du pouvoir d’achat s’accélère. Les maigres promesses de revalorisation doivent être tenues !


2020 10 01 - [Pensionnés] Revalorisation des pensions - Les engagements doivent être tenus !.pdf 2020 10 01 - [Pensionnés] Revalorisation des pensions - Les engagements doivent être tenus !