FO DR AQUITAINE NORD

Résolument engagées depuis le 5 décembre 2019 pour le retrait du projet de réforme des retraites voulu par le Gouvernement, les fédérations syndicales FNME CGT, CFE‑CGC Énergies et FO Énergie et Mines appellent l’ensemble des électriciens et gaziers à participer à la journée de mobilisation du 20 février.

L’interfédérale se refuse à se résoudre à la « clause du grand-père » ou à un quelconque ersatz dirigeant la responsabilité de la solidarité intergénérationnelle vers la négociation collective et vers un « marché de la retraite » dépendant des fonds de pension.

Au nom des inégalités femme-homme, au nom de l’équilibre général, au nom du Service public que nous incarnons, nous ne pouvons entendre que l’existence des régimes spéciaux expliquerait les difficultés conjoncturelles que traverse le système actuel fondé dans le souci de la Sécurité sociale, socle économique et politique de la République Une, Indivisible et Solidaire depuis plus de 70 ans.

À cet effet, l’interfédérale invite tous les agents des Industries Électriques et Gazières à saisir la portée historique de la situation et à continuer ou à rejoindre le mouvement, par la grève et par l’action locale dans le respect du droit.

Le Gouvernement reste sourd, il nous appartient aux IEG de crier haut et fort, avec les étudiants, avec les cheminots, avec les personnels hospitaliers, avec les avocats, avec toute la large majorité des travailleurs hostiles, son indignation face au coup de force qui s’opère au détriment de tous les citoyens : retrait, un point c’est tout ! 

Retrouvez ci-dessous le communiqué interfédéral FNME CGT, CFE-CGC Énergies et FO Énergie et Mines du 19 février 2020.


2020 02 19 - Communiqué Interfédéral – Journée du 20 février contre le projet de réforme des retraites  Les fédérations FNME CGT, CFE-CGC Énergies et FO Énergie et Mines continuent d’appeler au retrait.pdf 2020 02 19 - Communiqué Interfédéral – Journée du 20 février contre le projet de réforme des retraites Les fédérations FNME CGT, CFE-CGC Énergies et FO Énergie et Mines continuent d’appeler au retrait